Winning Time : The Rise of the Lakers Dynasty

Entrez dans la légende sur OCS

En mars, saisissez la balle au bond sur OCS. Si la conférence Est avait les Chicago Bulls, il manquait dans les années 80 dans la partie Ouest du pays une équipe de légende. Entre glamour et rivalités, OCS vous propose de revivre la naissance, puis l'apothéose des Lakers de Los Angeles.

 

screenshot
screenshot
screenshot
screenshot
screenshot
screenshot

Coup de projecteur sur la suprématie des Lakers dans les 80's sur la NBA.
Tout commence en 1979 par l'arrivée de Magic Johnson (Quincy Isaiah) qui ouvrira une décennie de succès avec, excusez du peu, pas moins de 5 titres NBA et 9 finales de 1979 à 1991 !
Si le légendaire meneur, ainsi que le remarquable pivot Kareem Andul-Jabbar (Solomon Hugues) ont eu un rôle majeur dans cette épopée, que serait l'équipe sans l'ambition et la vision du millionnaire Jerry Buss (John C.Reilly, "Les Frères Sisters", "Gangs of New York"), et sans le génie tactique et la dimension humaine des entraineurs iconiques des Lakers : de 1976 à 1979 Jerry West (Jason Clarke), puis de 1979 à 1981 Paul Westhead (Jason Segel) et enfin Pat Riley, incarné par Adrien Brody ("Le Pianiste" , "The French Dispatch"), coach durant la période 1980 - 1991. 
Au cours des années 80, la franchise « Purple and Gold » cumule les titres de champion NBA, un jeu ultra spectaculaire (d’où le surnom Show Time accolé à l’équipe).
 
La série retrace donc le mythe d’une équipe qui marque son époque à la fois sur et en dehors du terrain. L’occasion pour les nostalgiques de retrouver tout ce qui faisait la saveur de la NBA de l’époque: bagarres générales, coupes afros et shorts moulants.

Composée de 10 épisodes, cette première saison est adaptée du livre de Jeff Pearlman “Showtime: Magic, Kareem, Riley, and the Los Angeles Lakers Dynasty of the 1980s.” Aux manettes de ce projet, on retrouve le réalisateur Adam McKay à qui l’on doit entres autres « Vice » et « The Big Short », Oscar du meilleur scénario adapté en 2016. C’est d’ailleurs lui qui réalise le premier épisode.

Ainsi, la fièvre de la balle orange s’empare d’OCS, retrouvez Winning Time : The Rise of the Lakers Dynasty, en US+24 et le Story Séries dédié.