Transparent S2, une série ancrée dans la réalité

Après soixante ans dans la peau de Mort Pfefferman, ce père révèle à ses trois enfants qu’il désire désormais être lui-même, être une femme. L'histoire nous plonge dans la longue et fascinante quête d’identité d'une famille. L'exploration intime et réaliste de Transparent arrive pour une deuxième saison le 14 décembre sur OCS.




Une première saison multi-récompensée


La beauté et la justesse de Transparent ont été couronnées par deux Golden Globes, Meilleure comédie musicale ou comédie et Meilleur acteur pour Jeffrey Tambor, cinq Emmy Awards dont Meilleur acteur pour Jeffrey Tambor et meilleure réalisation pour Jill Soloway et deux Critic’s Choice Awards, Meilleur acteur pour Jeffrey Tambor, Meilleur guest pour Bradley Whitford.

Maura et marcy

Si cette série a connu autant de succès c'est parce qu'elle a su montrer une réalité souvent enfouie. La pire frayeur de Jill Soloway, la créatrice, était de tomber dans le cliché avec cette histoire de transsexuel mais elle a réussi à dévoiler avec Transparent une série sans tabou pleine de sincérité et de réalisme.


Une équipe qui connait son sujet


Jill Soloway s'est inspirée du courage de son père pour créer Transparent. Ce dernier, avoisinant les 70 ans, a fait il y a quelques années son coming-out et a enfilé sa nouvelle peau, celle d'une femme. De plus, c'est aux cotés d'Alan Ball sur la série culte Six Feet Under (déjà diffusée sur OCS) qu'elle a acquis l'expérience d'écrire sur la famille et sur la difficulté d'être soi-même . Elle a aussi appris à faire naître à l’écran la sensibilité et l’émotion sans les forcer.

transparent

Elle décide de s'entourer de connaisseurs de ce sujet sensible notamment des collaborateurs transgenres, dont le réalisateur Silas Howard (Hudson Valley Ballers, Brainstorm) et la scénariste Our Lady J (Picture of a Man).



« Avoir des réalisateurs et auteurs transgenres est important. Ils veulent raconter leur véritable histoire » explique la showrunner.


La seconde saison accueille une nouvelle arrivante engagée, l’actrice Anjelica Hudson, donatrice depuis plus d’une décennie pour le Transgender Law Center, une organisation qui défend les droits de la communauté transgenre.

C'est grâce à cette connaissance que la série reste une exploration intime et réaliste d'une communauté passée trop souvent sous silence.


Une seconde saison pleine de tendresse


la famille de Maura

Dans cette seconde saison, la famille Pfefferman poursuit sa remise en question en se serrant les coudes et en s’acceptant toujours un peu plus. Une poursuite du bonheur semée de rires et de larmes mais aussi de grands évènements : un mariage, un enfant, des retrouvailles… Une fratrie qui va peut-être enfin cesser de se centrer sur ses propres névroses.



« Plus que l’histoire d’un parent transgenre ou en transition, il s’agit d’êtres humains cherchant la liberté. » Jeffrey Tambor


Article créé le Vendredi 27 novembre 2015 - 16:00