Moah saison 1, la préhistoire d'un mec, nouvelle série OCS Signature

A découvrir dès le 1er octobre

MOAH

Différent.
Une mère qui s’inquiète un peu trop. Un père absent. Un chef qui n’écoute jamais ses idées. Des acolytes jaloux et méchants. Zéro perspective d’évolution. Puis il y a ce logement dans une zone à risque. Cette belle étrangère qui ne le remarque pas. Des voisins terriblement dangereux. Bref, la vie de MOAH est compliquée. Et le fait que ce soit il y a 45.000 ans n’arrange pas vraiment les choses.

Moah est la première série française en prise de vues réelles sans dialogue et sans musique.
Soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine (en partenariat avec le CNC) et le Conseil Départemental de la Dordogne, la série a été intégralement tournée aux mois d’octobre et de novembre 2019 en Dordogne, véritable berceau de la préhistoire. L’équipe a notamment pu tourner aux Gorges de l’enfer, le plus grand abri sous roche d’Europe, géré par l’association pour la protection et le développement de la vallée éternelle de la Vézère. Aucun tournage n’avait été autorisé sur ce lieu auparavant. Classé monument historique, ce site est lié à un projet de conservation de la vie et de partage des connaissances de la forêt et de la nature.

MOAH ROCHE

« Moah nous immerge dans une préhistoire sensorielle et expérimentale. La série, tantôt drôle, émouvante ou angoissante, est une prouesse narrative et visuelle. (...) l’ovni de ce Festival. » L’équipe du festival Séries Mania.

Inventif, débrouillard et différent, MOAH est arrivé dans la tribu lorsqu’il avait 5 ans. Étranger depuis toujours, tête de turc officielle, ce vilain petit canard rêve de s’enfuir et de marcher vers le Nord pour retrouver l’homme qui apparaît dans ses rêves. Mais la peur de l’inconnu et l’attachement qu’il a envers sa mère l’empêchent de partir. Végétarien avant l’heure, MOAH tente de cohabiter comme il peut avec la brutalité ambiante d’une tribu sacrément en manque de chair fraîche.

LES PERSONNAGES

GAWAA

C’est en traversant par hasard les terres de la tribu que cette étrangère venue de loin se blesse à la jambe. Le temps de recouvrir la santé et de reprendre son voyage, GAWAA va faire la connaissance de MOAH…

BEC DE LIEVRE

Chef de la tribu depuis presque toujours, BEC DE LIEVRE essaye comme il peut de faire prospérer les siens. En d’autres temps, ce grand guerrier a vécu une histoire avec COURAGEUSE à qui il ne pardonnera jamais d’avoir disparu en portant son enfant… et d’être revenue avec celui d’un autre.

COURAGEUSE

Mère courage de MOAH, COURAGEUSE a vécu une histoire d’amour avec BEC DE LIEVRE avant d’être enlevée. Revenue parmi les siens il y a une quinzaine de neiges, c’est une femme-louve qui protège son fils de la haine de la tribu.

TUEUR

Le bras droit de BEC DE LIEVRE est un assassin qui n’a qu’une ambition : devenir un jour le chef de la tribu… Un seul rêve : vivre une grande histoire d’amour avec LE BEAU … Et un seul souffre-douleur : MOAH.

HOQUET

Amoureux en secret de LA BELLE, celui qui hoquète du matin au soir n’a pas son pareil
pour tailler des pierres. Seul membre de la tribu qui ne martyrise pas MOAH, HOQUET le rêveur passe son temps sur son casse-tête préhistorique qu’il essaye désespérément de résoudre.

LE BEAU

Bellâtre pas bien malin, il est le meilleur tireur de la tribu. Avec une pierre, LE BEAU peut descendre un oiseau à vingt crachats. Mais comme il n’y a rien a manger par ici, il se contente de bouffer LA BELLE des yeux tout en étant l’amant de TUEUR.

LA BELLE

Voluptueuse aux hanches bien larges, LA BELLE fait fantasmer les mâles de la tribu. Malheureusement pour eux, BEC DE LIEVRE en a fait sa favorite. Triste destinée pour celle qui est enceinte du chef et qui ne rêve que d’un peu de romantisme avec LE BEAU, l’élu de son coeur.

LA MYOPE

Complètement bigleuse, elle parle aux murs, s’assoit sur le feu, pisse à côté, regarde le doigt et pas la lune. Préposée au ramassage du petit bois de la tribu, LA MYOPE se donne un mal de chien pour contenir la fougue et protéger OKO, son jeune fils, des dangers alentours.

LA FOLLE

Handicapée par de terribles rages de dents, LA FOLLE est une suffragette qui préfère les
filles à la brutalité des hommes.

FAZA

Grand, fort, rassurant et doux derrière les peintures qui recouvrent son visage… Voilà
l’homme mystérieux qui hante les rêves de MOAH depuis toujours.

LES INTERPRÈTES

MOAH Tigran Mekhitarian

Tigran Mekhitarian est Moah


Né en Arménie, Tigran Mekhitarian arrive en France à l’âge de 3 ans. Formé au conservatoire d’art dramatique de Menton, au cours Florent puis à l’ESCA, il débute sa carrière en incarnant Sganarelle dans Dom Juan de Molière mis en scène par Anne Coutureau au théâtre de la Tempête. Sa passion pour le rap lui donne envie de mettre en scène Les Fourberies de Scapin puis l’Avare de façon moderne, en respectant le texte initial, afin d’ouvrir les portes du théâtre classique à un public plus populaire. Ces pièces se jouent avec succès dans plusieurs lieux prestigieux comme le festival d’Avignon et le CDN de Sartrouville. Il joue sous la direction d’Ismael Saidi (Dijhad), Pauline Chalamet (Salinger), Simon Delattre (La Vie devant soi) et Jalie Barcilon (Tigrane). Avec Théo Askolovitch, il met en scène Deux Frères de Fausto Paravidino, au théâtre de la Reine Blanche à Paris et au festival d’Avignon. Il remporte le prix du jury au concours des planches de l’Icart, au théâtre des Mathurins. Il vient de mettre en scène Dom Juan au théâtre de la Flèche et sera bientôt à l’affiche du film Kaamelott : Premier Volet, et sur la scène du théâtre de l’Epée de Bois dans La Maladie de la famille M mis en scène par Théo Askolovitch.

Camille Constantin est Gawaa

Née en 1994 à Paris, Camille Constantin suit un parcours musical en commençant par le violon à l’âge de 7 ans. A l’âge de 16 ans, elle se découvre une vraie passion pour le théâtre. Elle pratique la danse contemporaine et la technique vocale au Studio Théâtre d’Asnières, avant d’intégrer la Classe libre du Cours Florent. Elle rencontre alors sa famille théâtrale avec qui elle jouera sous la direction de Jean-Pierre Garnier, Lancelot Hamelin, Jean- Paul Civeyrac, Zabou Breitman et Simon Falguières. En septembre 2015, elle intègre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Véritable touche-à-tout (chant, composition musicale, mise en scène), Camille a joué dans les séries In America (OCS) et Paris, etc. (Canal+), et dans les longs métrages Le Grand Jeu de Nicolas Pariser et La Fête est finie de Marie Garel Weiss.

Florent Guyot est Tueur

Comédien formé à l’École Claude Mathieu, Florent Guyot a oeuvré dans une soixantaine de projets, dans le privé puis le subventionné. Il a incarné quelques-uns des plus grands rôles du répertoire comme Dom Juan, Lorenzaccio, Néron ou encore Cyrano. En 2013, il fait une apparition dans Malavita de Luc Besson, le temps d’une scène de corps à corps avec Robert De Niro. Il travaille régulièrement avec des artistes comme Denis Guénoun et Frédéric Sonntag, associé au Centre Dramatique National de Montreuil. Également scénographe, Florent a créé Sardine et Whisky, un groupe de concepteurs-constructeurs de décors.

Bruno Sanches est Hoquet

De nationalité franco-portugaise, Bruno Sanches démarre très tôt sa carrière, apparaissant dans des spots publicitaires dès l’âge de 9 ans. A 14 ans, il fait partie de la Compagnie Des Sales Gosses et intègre l’école du cirque d’Annie Fratellini. Élève du Cours Florent à Paris, il décroche ses premiers rôles au cinéma dans Le Plus bel Âge de Didier Haudepin (1995) et Soleil de Roger Hanin (1997). En 2005, il entame une collaboration fructueuse avec Alex Lutz qui met en scène au théâtre les pièces André le Magnifique et La Baraque à frites. Il participe à Scènes de ménage et Caméra Café Nouvelle Génération avant d’être remarqué en 2011 pour ses prestations dans des sketches du Petit Journal sur Canal+. L’année suivante, c’est la consécration aux côtés de son complice Alex Lutz avec la revue de presse quotidienne Catherine et Liliane. Au cinéma, Alex a notamment joué les lutins du Père Noël dans Santa et Cie d’Alain Chabat, et le fils de Guy dans le film éponyme d’Alex Lutz.

Victor Le Blond est le Beau

Dès son plus jeune âge, Victor Le Blond intégre une troupe de théâtre dans laquelle il se forme durant plusieurs années. Son talent se confirme avec un premier rôle marquant, celui de Bacaillé dans le film de Yann Samuell, La Guerre des boutons. On le remarque ensuite dans des longs métrages comme Situation amoureuse : c’est compliqué de Manu Payet et Rodolphe Lauga, et des
séries télévisées comme Vive la Colo (TF1), Le Sang et la Vigne et Cassandre (France 3), Osmosis (Netflix), Skam (Slash) ou encore dans la saison 3 de Lazy Company (OCS). Il joue Nicolas Thieriot dans la série Les Aventures du jeune Voltaire, prochainement sur France 3.

Poline Kiejman est la Belle

Enfant, Poline Kiejman a joué sous la direction de Benoît Jacquot dans le long métrage Les Faux Monnayeurs. On l’a vue en début d’année dans le téléfilm Maddy Etcheban réalisé par René Manzor pour France 3. Moah est sa première série. Élève au Cours Florent, elle prépare actuellement le Conservatoire.

Marie-Anne Mestre est la Myope

Formée par les artistes réunis autour de Guy Shelley à l’Espace Acteur, Marie-Anne Mestre suit ensuite l’enseignement de Paulette Frantz et Alain Janey à l’Atelier de l’Acteur. Elle joue notamment Célimène dans Le Misanthrope mis en scène par Manuel Rebjock au CDN de Sartrouville, Madame Smith dans une Cantatrice Chauve échevelée au Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet mise en scène par le hongrois Gabor Tompa, Brigitte Nordman au Centre Georges Pompidou dans la performance Blanche Neige l’Anniversaire proposée par Catherine Baÿ.

Récemment, elle a travaillé au théâtre avec Grégoire Cuvier pour Vestiges_Fureur, Laurent Bazin pour PlayMe et Muriel Coulin pour Charlotte. Au cinéma, elle joué sous la direction de Robin Campillo (Les Revenants), Julien Leclerc (L’Assaut), Luc Besson (Malavita), Emmanuelle Bercot (La Fille de Brest) ou encore Nicole Garcia (Lisa Redler).

Délia Espinat Dief est la Folle

Toute jeune, Délia Espinat-Dief va beaucoup au théâtre, grâce à ses parents. Au Conservatoire de Toulouse, elle suit dans un premier temps des cours de flûte traversière et de danse, avant d’y ajouter le théâtre. Devenue la plus jeune admise au concours de la classe d’art dramatique, elle décroche en parallèle un rôle dans le long métrage Pop Redemption de Martin Le Gall. Entrée à l’ESAD (École Supérieur d’Art Dramatique de Paris), elle poursuit sa carrière au théâtre, avec dernièrement, le spectacle de Simon Abkarian, Le Dernier Jour du Jeûne et L’Envol des cigognes au Théâtre du Soleil ; au cinéma sous la direction de Vincent Mariette (Tristesse Club), Benoît Forgeard (Gaz de France) et Diastème (Juillet-Août) ; et dans des séries comme Trepalium (arte), T.A.N.K. de Samuel Bodin (Studio+), réalisateur qu’elle retrouve en 2019 pour incarner la sorcière Marianne dans la série éponyme (Netflix).

Michael Perez est Bec de lièvre

Formé aux Cours Florent et Charles Dullin, Michael Perez fait ses premières armes au Festival Off d’Avignon. Il alterne ensuite cinéma et télévision, récemment aux côtés de Florence Foresti dans Lucky d’Olivier Van Hoofstadt, Engrenages saison 8, Hippocrate saison 2 et Platane saison 3 (Canal+), Mignonnes de Maïmouna Doucouré, Guida romantica a posti perdutti aux côtés de l’acteur anglais Clive Owen, Cheyenne et Lola (OCS), La Révolution et Family Business (Netflix). Michaël développe actuellement un long métrage ainsi que son propre one man show.

Anne-Lise Heimburger est Courageuse

Après une hypokhâgne et khâgne philosophie à Paris et deux années au Conservatoire du 5ème arrondissement, Anne-Lise Heimburger intègre en 2003 le Conservatoire National Supérieur de Paris où elle se forme auprès de Dominique Valadié, Alain Françon, Caroline Marcadé et Matthias Langhoff. Depuis, elle a interprété des auteurs tels que Lautréamont, Tennessee Williams, Molière, Brecht et Racine, sous la direction de grands noms comme Gérard Watkins, Bernard Sobel ou encore Jean-Michel Ribes. En 2018, elle joue aux côtés
de Laurent Sauvage dans le spectacle Seasonal Affective Disorder, écrit par Lola Molina et lauréat du Prix de la Critique. Au cinéma, elle a tourné sous la direction d’Emmanuelle Berco (Backstage), Gilles Bourdos (Renoir), Emmanuel Finkiel (La Douleur), Patricia Mazuy (Paul Sanchez est revenu !). Anne-Lise effectue très régulièrement des enregistrements radio pour France Culture.

Sébastien Lalanne est Faza

Issu de l’ENSATT, Sébastien Lalanne a d’abord fait du théâtre et en particulier contemporain dans le circuit subventionné. Comme metteur en scène et après sa première
création qui donne naissance aux Wriggles, il crée plusieurs spectacles de cirque contemporain en France et à l’étranger, en particulier au Japon. Tournés dans plus de 40 pays, ces spectacles marquent le renouveau du cirque en France. Venu plus tard à l’image il joue dans dans les séries Hero Corp de Simon Astier (France 4), Lazy Company de Samuel Bodin (OCS), Loin de Chez Nous de Fred Scotlande (France 4), France KbeK de Jonathan Cohen et Jérémie Galan (OCS), ou encore Les Emmerdeurs (YouTube). Au cinéma il joue dans David et Madame Hansen d’Alexandre Astier, Antigang de Benjamin Rocher, Aurore de Blandine Lenoir, Damien veut changer le monde de Xavier de Choudens, L’Intervention de Fred Grivois, qu’il retrouve en 2019 pour la série Trauma (13ème Rue). On l’a vu récemment dans Balle perdue de Guillaume Pierret (Netflix).

LES CRÉATEURS

Benjamin Rocher réalisateur & créateur

En 2003, Benjamin Rocher fonde avec son frère Raphaël Rocher la société Empreinte Digitale. En 2009, il réalise son premier long métrage au côté de Yannick Dahan, La Horde, sélectionné aux Festival de Venise et de Sitges, et primé au Festival de Gérardmer en 2010. Trois ans plus tard, il réalise la première partie du diptyque devenu culte Goal of The Dead. En 2015, il dirige Jean Réno et Alban Lenoir dans Antigang. Depuis, il a collaboré à plusieurs longs métrages (L’Intervention de Fred
Grivois, Let’s Dance de Ladislas Chollat), et séries (Marianne pour Netflix et T.A.N.K. pour Studio+, signées Samuel Bodin). En 2019, Benjamin Rocher cocrée et réalise la première saison de Moah pour OCS.

Bertrand Soulier scénariste & créateur

Journaliste, puis créatif dans la pub, Bertrand Soulier arrive dans la musique au début des années 2000. Auteur et compositeur, il publie en tant qu’interprète deux albums tout en écrivant pour d’autres. Depuis quelques années, il se tourne vers l’écriture pour les écrans et les planches : le long métrage Selfie, la pièce de théâtre Moi Non Plus, la série Moah...

Henri Debeurme créateur

Henri Debeurme a un double parcours d’auteur et de producteur. Titulaire d’une maîtrise de Droit des Affaires, d’un DEA de Droit de la Communication et d’un DESS de Droit et Administration de l’Audiovisuel, il fait ses armes comme producteur de courts-métrages, puis responsable du développement et créateur de programmes pour plusieurs sociétés de production TV. En 2008, il devient producteur chez Bonne Pioche pendant 3 ans. En parallèle, il mène une activité d’auteur de fiction avec l’écriture de sa première série, Ben se fait des films, pour France 4 et My Box. En 2011, il rejoint Empreinte Digitale où, pendant 8 ans, au côté de Raphaël Rocher, il produit plusieurs longs-métrages et des séries multi-primées telles que Les Grands, Lazy Company, T.A.N.K. ou Marianne. Il y est également à l’origine, comme créateur et producteur, des séries Missions et Moah pour OCS, et Trauma pour 13ème Rue.

Article créé le Mardi 15 septembre 2020 - 12:12