L'évolution, l'avenir, le futur... Un classique ! Sur OCS

A l’heure de 1994, Westworld, The Handmaid’s Tale, The Plot against America, The Spy ou encore Chernobyl, entre fictions politiques, science fictions, anticipations, dystopies, uchronies et autres récits, chacun s’interroge, imagine et tente de concevoir ce que sera demain... entre nos mains.

A leur époque, d’immenses artistes ont dépeint les travers de leur société, ont éprouvé le mythe et la réalité et sondé la naissance d’une idéologie.

OCS vous propose de voir ou de revoir certains de ces chefs-d’œuvre. Lumière sur John ford et Charlie Chaplin.

LIBERTY VALANCE 2

L'Homme qui tua Liberty Valance

En 1910, un vieux couple, le sénateur Stoddard et sa femme Alice, effectuent en train le pénible trajet vers Shinbone, une bourgade de l'Ouest. Le journaliste du coin s'étonne. Comment ? Un sénateur s'inflige un tel embarras pour assister aux obsèques d'un cow-boy inconnu ? Ransom Stoddard accepte de s'expliquer. Il a connu Tom Doniphon alors que, jeune diplômé de droit, il venait d'être attaqué, dévalisé et laissé pour mort par le redoutable Liberty Valance. Doniphon l'a recueilli et confié à la patronne du restaurant, Alice, qu'il aimait en secret. L'avant-dernier western de Ford, un magnifique regard nostalgique sur le basculement de l'Ouest de la légende vers l'Histoire, de la sauvagerie vers la loi.

Qui tua Liberty Valance est, plus qu’un western, une pièce maîtresse de l’histoire de l’Amérique.

John Ford rompt ici avec nombre de codes attendus, il tourne en noir et blanc lorsque la couleur s’impose, en studio alors que le genre suppose de grands espaces et opte pour l’épure comme écrin à son art. John Ford questionne la société et offre une vision désenchantée de l’Amérique qui tranche avec les traditionnelles évocations idéalisées.

En effet, la civilisation moderne repose sur un crime fondateur tout comme la légende elle-même. Le récit est porté par trois personnages : l'idéaliste Ransom Stoddard (James Stewart), jeune avocat désargenté censé faire respecter la loi et l’ordre là où règnent la sauvagerie et le chaos ; l'homme d'honneur Tom Doniphon (John Wayne) qui incarne le cow-boy de l’Ouest et le bandit Liberty Valance (Lee Marvin), une brute sans foi ni loi.

C’est littéralement la mort de ce dernier qui va symboliser le passage à une nouvelle ère.

"Quand la légende devient la réalité, on imprime la légende" déclare le journaliste au sénateur Stoddard.

Aussi John Ford choisit-il de leurrer le spectateur par une première version "tronquée" du duel qui se conclut par la mort de Liberty Valance avant d'élargir le champ et de montrer la situation dans sa globalité. Un procédé de mise en scène qui témoigne de la volonté de Ford de donner à voir la supercherie dans sa construction même et de mettre en relief les choix qui en découlent et l'étendue de leurs conséquences. Un tourment, un vertige entièrement contenus dans le regard d'Hallie (Vera Miles) à la toute fin du film.

 

CHAPLIN AFFICHE LES TEMPS MODERNES

Artiste complet et personnalité engagée politiquement, Charlie Chaplin a su incarner avec force et charisme de multiples rôles. Ouvrier, dictateur, chercheur d'or ou encore clown, chacun de ses personnages a servi un propos. Son acuité à percevoir les imperfections du monde dans lequel il évoluait et ses multiples talents provoquèrent l'hilarité du grand public mais lui valurent également de nombreuses inimitiés aux USA.

“L'humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d'esprit.” Charlie Chaplin.

LES TEMPS MODERNES

Les Temps modernes

Charlot est ouvrier dans une gigantesque usine moderne. Son travail consiste à serrer des boulons sur une chaîne de production perfectionnée. Un jour, son patron lui demande d'essayer une énorme machine à manger, un prototype destiné à améliorer le rendement des ouvriers en réduisant considérablement le temps consacré à leur repas. Après avoir essayé la machine infernale, Charlot reprend son travail. Perturbé, il n'arrive pas à suivre le rythme infernal de la chaîne au point qu'il glisse par accident parmi ses rouages. Charlot en ressort, atteint d'une crise de folie passagère. Il se met à visser tout sur son passage

 

La Ruée vers l'or

La Ruée vers l'or

La découverte de fabuleux gisements d'or dans le Klondyke a entraîné une ruée massive de prospecteurs en quête de la fortune. Les conditions climatiques sont terribles. Charlie, l'un de ses aventuriers presque démunis de tout, erre dans une tempête de neige. Il se réfugie dans une cabane branlante. Celle de Black Larsen, un hors-la-loi. Un autre rescapé du blizzard, Jim McKay, aide Charlie à tenir la brute à distance. Charlie fait la connaissance d'une entraîneuse, Georgia, dans la ville voisine et tombe amoureux. Il invite la belle à partager un frugal repas. La Ruée vers l'or fut classé comme l'un des deux meilleurs films de tous les temps lors de l'exposition universelle de Bruxelles en 1958.

 

Le Cirque

Le Cirque

Charlot est poursuivi par la police, une fois de plus. Il fait irruption sur la piste d'un cirque et provoque l'hilarité du public bien malgré lui. Le directeur l'engage aussitôt. Le voici promu clown. Le voici surtout amoureux de la fille du directeur, la jolie écuyère qu'il couve des yeux mais qui ne lui rend pas son amour. Elle ne voit en lui qu'un ami et brûle d'amour en revanche pour Rex, le funambule. L'amour rend Charlot distrait. Il en oublie de fermer la cage du lion. Un tournage pénible, émaillé de catastrophes, laissa peu de trace sur cette petite merveille de drôlerie et de tact. Chaplin reçut pour l'occasion son premier Academy Award, l'ancêtre de l'Oscar, pour «la variété de ses talents et son génie de lécriture, du jeu, de la mise en scène et de la production».

 

Le Dictateur

Le Dictateur

A la fin de la première Guerre Mondiale, un barbier juif, humble soldat de l'Etat de Tomanie, sauve quasiment par inadvertance la vie d'un aviateur, Schultz. Devenu amnésique, il séjourne pendant plusieurs années dans une clinique, puis, sans rien savoir des changements survenus pendant son hospitalisation, retrouve sa petite échoppe. Il ignore qu'en Tomanie le pouvoir est passé entre les mains d'un dictateur, Adenoid Hynkel, qui a fait de l'antisémitisme l'une des bases de sa politique. Hannah, sa jolie voisine, le tire des mains des sbires du dictateur.

 

CHAPLIN A BALI

Découvrez le documentaire : Chaplin à Bali, sur OCS.

En 1932, en pleine crise de la quarantaine, Charles Chaplin, qui ne voit pas comment aborder le cinéma parlant, décide de ne pas retourner à Hollywood après la fin de la tournée promotionnelle des «Lumières de la ville». Il accepte une offre de son demi-frère Sydney, lui aussi acteur et réalisateur, de passer quelque temps à Bali. Dans ce havre de paix où personne ne le connaît, Chaplin filme, en sonore, la culture et les danses locales, qui le passionnent. Ces films ouvrent une nouvelle voie dans la filmographie du maître qui entreprendra à la suite le tournage des «Temps modernes», son entrée triomphale dans le cinéma parlant. Un document passionnant sur un période méconnue de la vie et l'oeuvre du grand cinéaste.

Copyright© 1962 by Paramount Pictures Corporation and John Ford Productions, Inc. All Rights Reserved. TM, ®& Copyright© 2005 by Paramount Pictures. All Rights Reserved.
© Roy Export SAS
 

 

Article créé le Lundi 16 mars 2020 - 09:49