A la recherche du premier boulard

Un Documentaire de Aurore Aubin et Denis Larzillière - 52’.

Souvent considéré – à tort – comme un phénomène relativement récent, héritage honteux de nos déviances modernes, le cinéma pornographique est en réalité bien plus ancien que certains aimeraient le croire. OCS et Empreinte Digitale vous convient à une chasse au trésor : retrouver ce fameux premier film, cette première pépite historique à l’origine de ce marché colossal parallèle, objet de toutes les polémiques et fétichismes plus ou moins honteux.

Devenu aujourd’hui quasiment libre d’accès sur le net et relevant de la consommation privée, le cinéma pornographique s’est banalisé dans notre quotidien sous des formes plus ou moins explicites à travers les publicités, les clips, les séries et les films.

"Le nombre de partouses qu'on nous a proposées, Michel Barny / Marylin Jess... Je leur disais non, moi ça me rappelle le bureau, j'y vais pas !" Michel Barny.

À la recherche du premier boulard, documentaire inédit de Aurore Aubin et Denis Larzillière, relève et questionne ainsi toutes les premières fois alternatives de ce cinéma parallèle, celles qui cristallisent tant l’évolution des mœurs que celles des technologies, et révèle comment elles ont influencé le cinéma « classique » pour mieux s’infuser dans les formes les plus communes de films « grands publics ».

"C'est une époque de grande amitié parce que se foutre à poil, baiser du matin au soir, se branler pour se mettre en forme... Il faut une grande complicité !" Richard Lemieuvre / Richard Allan.

Au travers d’images d’archives et de témoignages, À la recherche du premier boulard traite du cinéma grivois et de patrimoine du début du 20 ème siècle afin de mettre en perspective les images et usages d’aujourd’hui … pour mieux nous permettre, en prenant (notre) pied dans le passé, de prendre du recul sur les polémiques actuelles.

OCS vous donne un petit coup de chaud en vous proposant de partir en quête des origines de cette industrie pas comme les autres, qui pèse aujourd’hui 57 milliard de dollars, 100 millions de spectateurs par mois … et qui, à juste titre, continue de faire débat au quotidien.

Dès le 17 octobre à la demande et sur Géants.

Article créé le Lundi 30 septembre 2019 - 15:15