Cycle Stewart Granger, en janvier, sur OCS

Scaramouche, Le Prisonnier de Zenda, La Perle noire, La Croisée des destins et La Petite Hutte

screenshot

Tandis que le froid vous mord, vous rêvez de renouveau, d’aventures, d’hommes d’honneur, de femmes fatales, d’actions héroïques et de combats saisissants… Le cycle Stewart Granger est votre botte secrète !

Héros justicier dans Scaramouche (1952), roi et sosie dans Prisonnier De Zenda (1952), aux côtés de la superbe Deborah Kerr et de l'inquiétant James Mason à l'insaisissable prestance, capitaine dans La Perle noire (1953), face à Robert Taylor au physique on ne peut plus hollywoodien, colonel et mari prétendument trompé respectivement dans La Croisée Des Destins (1955) et La Petite hutte (1957) dans lesquels il retrouve Ava Gardner, invariablement renversante, Stewart Granger marque de son élégance tous les rôles qu'il interprète.

Grand, beau et charismatique Stewart Granger est, pour toute une génération, l’incarnation de l'aventurier romantique, le héros magnifique de films de genres.

Qu'il s'agisse de westerns comme The Last Hunt (La Dernière Chasse) de Richard Brooks (1955) ou de films de cape et d'épée, comme The Prisoner of Zenda (Le Prisonnier de Zenda) de Richard Thorpe (1952), Moonfleet (Les Contrebandiers de Moonfleet) de Fritz Lang (1955) et Scaramouche de George Sidney (1952), Stewart Granger impose son style et son raffinement tout britannique.

S2

Scaramouche – Dès le vendredi 3 janvier

Fin du 18ème siècle, alors qu’André Moreau (Stewart Granger), séducteur impénitent, vole de bras en bras sans se soucier de la Révolution qui couve dans Paris, la reine Marie-Antoinette charge son cousin, le marquis Noël de Maynes, de mettre hors d'état de nuire un auteur de pamphlets républicains connu sous le pseudonyme de Marcus Brutus. Mais un jour l’insouciant André Moreau découvre que son meilleur ami, Philippe De Valmorin, n’est autre que Marcus Brutus, cet écrivain recherché par les autorités royales. Moreau décide alors de le protéger, et s’enfuit avec lui en province.

Philippe de Valmorin : [about a revolutionary pamphlet] Well, what do you think of it ?

Andre Moreau : Well, the grammar is appalling. On the first page you've doubled two negatives, split an infinitive and missed out three commas.

Philippe de Valmorin : Negatives, infinitives, commas... he prattles punctuation while France is in agony !

Philippe de Valmorin : [à propos d’un pamphlet révolutionnaire] Eh bien, qu'en penses-tu ?

André Moreau : La grammaire est épouvantable. Sur la première page, tu as utilisé deux tournures négatives par deux fois, divisé un infinitif et omis trois virgules.

Philippe de Valmorin : Tournures négatives, infinitifs, virgules... il gronde à propos de la ponctuation pendant que la France est à l'agonie !

C’est la MGM qui propose à George Sidney un nouveau récit d’aventure, Scaramouche, écrit par Sabatini dont les oeuvres furent maintes fois adaptées par Hollywood. Scaramouche réunit ainsi le style de Sabatini, le savoir-faire de Sidney et la vivacité de la nouvelle étoile montante, le comédien anglais Stewart Granger.

Alors âgé de 39 ans, l’interprète de Jeremy Fox dans Moonfleet (1955) incarne André Moreau, un bourreau des cœurs qui se transforme en héros.

Stewart Granger séduit par son charme et son regard dévastateur. Lors du tournage de Scaramouche, Stewart Granger, totalement impliqué, suit des cours d’escrime et refuse d’être doublé pour les cascades aussi nombreuses que risquées. Un formidable investissement qui offre à Scaramouche un souffle,  une énergie et une légèreté exceptionnelles.

A ses côtés, la sublime Janet Leigh et la merveilleuse Eleanor Parker aussi drôle que sensuelle. Une distribution parfaite pour un triangle amoureux... lequel sera perturbé par le Marquis de Mayne incarné par Mel Ferrer.

Ancien danseur de Music-hall, Mel Ferrer n'est pas en reste. Il a toute latitude pour exprimer son adresse et incarne, en tant que de Mayne, un "parfait méchant" aussi féroce que vicieux.

Une troupe de brillants comédiens pour un spectacle jubilatoire : poursuites et combats s'enchaînent à un rythme effréné pour offrir de magistrales séquences d’actions ponctuées de rebondissements et de scènes de comédies hilarantes.

 

LE PRISONNIER

Le Prisonnier de Zenda – Dès le vendredi 10 janvier

Le royaume de Ruritanie s'apprête à couronner son futur roi : Rodolphe V. Mais des comploteurs ont décidé de tout faire pour empêcher la cérémonie. Profitant de négligences, ils parviennent à droguer le prétendant. La manoeuvre réussit et Rodophe V tombe dans le coma. Ses proches sont désemparés. Heureusement, Rudolf Rassendyl, son cousin, qui lui ressemble trait pour trait, n'est pas loin et accepte de le remplacer.

La monarchie est sauvée. Lors du bal qui suit le couronnement, Rudolf Rassendyl s'éprend de la princesse Flavia, qui n'est autre que la fiancée de Rodolphe V. Une situation qui ne peut que générer des quiproquos en cascade. Une brillante adaptation d'un classique de la littérature d'aventures, écrit par Sir Anthony Hope.

Rupert of Hentzau : [referring to the King] "He's in a woodcutter's cabin. Oh, and by the way, royal blood is not blue as most people think. It's red. I know because I had to spill a little."

Rupert de Hentzau : [se référant au roi] "Il est dans une cabane de bûcheron. Oh, et d'ailleurs, le sang royal n'est pas bleu comme le pensent la plupart des gens. Il est rouge. Je le sais parce que j'ai dû en verser un peu."

 

LPN

La Perle noire – Dès le vendredi 17

La baleinière «Nathan Ross» rentre dans son port d'attache de New Bedford, dans le Massachusetts. Son capitaine, Mark Shore, manque à l'appel. Joel, son frère, commence par épouser la fiancée du disparu, Priscilla Holt, puis embarque avec elle sur le «Nathan Ross» dont il prend le commandement. Il ne désespère pas de retrouver son frère vivant au cours de cette nouvelle campagne de pêche. Après avoir affronté maints périls, le «Nathan Ross» jette l'ancre près d'une petite île. Mark y vit, parmi les indigènes. Il raconte son aventure et évoque un fabuleux trésor de perles, perdu dans la baie, qu'il ne tient qu'aux deux frères de récupérer. Le dernier rôle du vétéran Lewis Stone, dans un film d'aventures exotiques mené tambour battant par Richard Thorpe.

Au générique du film : The exciting star of "Ivanhoe", The romantic star of "King Solomon's mine" The lovely star of "The Great Caruso"... Robert Taylor, Stewart Granger, Ann Blyth.

L'étoile sensationnelle de "Ivanhoe", L'étoile romantique de "La mine du roi Salomon" La charmante étoile de "Le Grand Caruso"... Robert Taylor, Stewart Granger, Ann Blyth.

 

LA CROISEE DES DESTINS

La Croisée des destins – Dès le vendredi 24 janvier

Sur le quai de la gare de Bhowani, en 1947, le colonel Rodney Savage, un Anglais, se prépare à faire ses adieux au pays où il a résidé jusqu'alors. Il se souvient des circonstances qui l'ont conduit jusque là. Victoria Jones, une métisse engagée dans l'armée britannique, aura été un personnage central durant son séjour. Celle-ci a notamment pris parti lorsque des émeutes ont éclaté. Elle a vivement condamné les décisions du colonel lorsque celui-ci a fait disperser les manifestants pacifistes. Tiraillée entre ses origines occidentale et indienne, Victoria a dû se battre pour imposer sa vision de l'Inde. Epris d'elle, Jones espère revenir un jour pour la retrouver. Un film culte, censuré par les studios, notamment la scène où Ava Gardner se brosse les dents avec du whisky.

Col. Rodney Savage : "You want me to tell you something ? The only people to face reality are the ones too dumb to duck when they see it coming."

Col. Rodney Savage : "Vous voulez que je vous dise quelque chose ? Les seules personnes à faire face à la réalité sont celles qui sont trop stupides pour se cacher quand elles la voient venir."

 

LPH

La Petite Hutte – Dès le vendredi 31 janvier

Philip, un homme d'affaires occupé, néglige son épouse Susan. Celle-ci veut éveiller sa jalousie en simulant une liaison avec Henry, un ami du couple. Mais Philip reste indifférent. Susan lui propose alors une croisière en yacht en compagnie du bellâtre. Mais le navire fait naufrage et les trois rescapés trouvent refuge sur une île déserte. Philip a tôt fait d'organiser leur existence. Il construit deux huttes, l'une pour Susan et lui, l'autre, plus petite, pour Henry. Le malheureux, invoquant une solitude insupportable, propose que Susan se partage entre les deux hommes. Une adaptation amusante d'un roi du boulevard français. Ava Gardner est étonnante dans ce film léger et rafraîchissant.

Lady Susan Ashlow : "Any man that tells the world that his wife is incapable of having a lover deserves to suffer."

Lady Susan Ashlow : "Tout homme qui dit au monde que sa femme est incapable d'avoir un amant mérite de souffrir."

Les acteurs sont beaux, les décors resplendissants, les chorégraphies des scènes de combat particulièrement captivantes : des classiques du cinéma à déguster sans modération, sur OCS !

Article créé le Mardi 10 décembre 2019 - 09:00