Cycle Marlène Jobert, en mars, sur OCS

Le Passager de la pluie, Alexandre le bienheureux, Nous ne vieillirons pas ensemble, La Poudre d’escampette et Les Doigts croisés

screenshot

Egérie des cinéastes français des années 60 et 70, Marlène Jobert est une des actrices françaises les plus populaires de sa génération.

En 1965 elle débute au cinéma avec Jean-Luc Godard, poursuit son ascension avec Louis Malle et Guy Casaril et accède au rang de vedette avec René Clément et Le passager de la pluie.

Son naturel, sa silhouette, sa spontanéité et ses taches de rousseur lui confèrent un charme irrésistible et intemporel.

Aussi à l'aise dans des comédies enjouées, comme Alexandre le bienheureux réalisé par Yves Robert, La Poudre d'escampette de Philippe de Broca ou encore Les Doigts croisés de Dick Clément que dans des oeuvres plus nuancées telles que Nous ne vieillirons pas ensemble de Maurice Pialat, sa personnalité et son talent servent les histoires, toutes les histoires.

Le Passager de la pluie

LPDLP

Dans la banlieue de Marseille, Mellie s'ennuie dans sa grande maison isolée en bord de mer en l'absence de son mari, pilote de ligne. Lorsqu'un inconnu pénètre chez elle un soir et la viole, la jeune femme, terrorisée, parvient à abattre son agresseur avant de se débarrasser du cadavre. Le lendemain, elle fait connaissance du mystérieux Harry Dobbs, un américain qui semble connaître son secret. Alors que le redoutable Dobbs ne cesse de harceler Mellie pour lui faire avouer le meurtre, celle-ci est dans le même temps confrontée à l'enquête de police. Refusant d'avouer le crime, Mellie s'engage dans une lutte sans merci avec l'étrange inconnu. Une aventure policière méthodique et stylisée qui mêle habilement le suspense et la tension psychologique.

Alexandre le bienheureux

ALB

Alexandre est à bout de force. Chaque jour, La Grande, son épouse tyrannique, lui impose une liste de travaux considérable pour entretenir leur grosse ferme au coeur de la Beauce. Cet homme nonchalant et bon vivant ne supporte plus cette vie de labeur. Le jour où sa femme meurt brutalement dans un accident, Alexandre éprouve un grand soulagement car il va enfin pouvoir prendre le temps de savourer la vie et donner libre cours à sa grande passion : la paresse. Il décide alors de se coucher pour plusieurs semaines. Rapidement, son comportement étrange sème la zizanie dans le village, d'autant plus qu'Alexandre commence à faire des émules dans son voisinage. Une comédie attachante et subversive sur l'oisiveté avec un Philippe Noiret magistral.

Nous ne vieillirons pas ensemble

NNVPE

Jean est réalisateur. Il est marié à Françoise mais vit une relation avec Catherine, sa preneuse de son. Pour les besoins d'un tournage, il propose à Catherine de l'accompagner quelques jours en Camargue. C'est à cette occasion qu'ils traversent une terrible dispute qui marque le début d'un cycle sans fins de disputes et de réconciliations. Lassée, Catherine part s'installer quelques temps chez sa grand-mère en Provence. C'est précisément lorsqu'elle reprend son indépendance que Jean s'aperçoit qu'il ne peut pas vivre sans elle et qu'il la demande en mariage. Mais Catherine a décidé d'épouser un autre homme. Maurice Pialat n'a jamais caché la haute teneur autobiographique du personnage de Jean: à la fois odieux, excessif et d'une grande tendresse.

La Poudre d’escampette

LPDE

En 1942, en Afrique du Nord, Valentin, petit trafiquant de matériel volé, recueille Basil, un officier anglais qui a survécu au crash de son avion. Après avoir été tous deux arrêtés, ils réussissent à s'évader et trouvent refuge au Consulat de Suisse où Lorène, la femme du diplomate, leur vient en aide. Mais lorsque le mari de Lorène les dénonce aux Allemands, tous trois doivent prendre la fuite. Ils décident alors de s'aventurer dans le désert libyen en direction des troupes armées britanniques. Au cours de leur long périple ponctué de nombreuses péripéties, Valentin et Basil s'éprennent tous deux de la charmante Lorène. Une comédie d'aventure légère et exaltante empreinte d'une certaine mélancolie.

Les Doigts croisés

LDC

Fabienne, une institutrice française, vit à Londres chez son oncle, Sir Trevor Dawson, un politicien très respecté. Fabienne est amoureuse de John, qu'elle épouse très vite. Elle ne se doute pas qu'il est un espion de l'Union soviétique, travaillant pour un Russe, Stephan. Durant leur voyage de noces à Bucarest, un certain Andrej réussit à dissimuler un petit paquet dans la doublure de leur valise. John est arrêté et envoyé à Moscou. Il ne sera libéré qu'en échange d'un espion soviétique. Face à la mauvaise volonté des services secrets britanniques, Fabienne doit chercher elle-même cet agent. Face à Kirk Douglas et Trevor Howard, Marlène Jobert illumine cette comédie sur fond de guerre froide.

Avec comme camarades de jeu : Charles Bronson (Harry Dobbs), Philippe Noiret (Alexandre), Jean Yanne (Jean), Michel Piccoli (Valentin), ou encore Kirk Douglas (Andrej), Marlène Jobert  a partagé l'affiche avec les plus illustres comédiens de sa génération et prouvé qu'il était possible d'être tout à la fois discrète et inoubliable.

Retrouvez Marlène Jobert, en mars, sur OCS.

Et pour les abonnés les plus chanceux, OCS vous convie à la projection privée du film : Les doigts croisés, avec Marlène Jobert et Kirk Douglas.

LE CLUB

Inscriptions du 19 février au 03 mars 2020.

Article créé le Mardi 18 février 2020 - 09:57