Cycle Judy Garland

Dès le 6 décembre sur OCS

screenshot
screenshot
screenshot
screenshot
screenshot

« Je suis née à l’âge de douze ans dans un studio de la Metro-Goldwyn-Mayer » Judy Garland 

Hollywood brille par ses étoiles. L’une des plus fascinantes, mais aussi l’une des plus tragiques fut Judy Garland.

Disparue à l’âge de 47 ans, d'une overdose aux barbituriques, Judy, (de son vrai nom Frances Ethel Gumm) était une vraie enfant de la balle, née d’une mère artiste qui eut tôt fait de mettre ses talents – et sa jeunesse ! - à contribution.

La future maman de Lisa Minelli, n’a en effet que 13 ans, quand, en 1935, elle est repérée après un tour de chant par Louis B. Mayer, le nabab de la MGM, qui lui donne son nom de scène et son premier contrat...

S’ouvre alors une carrière hors normes. Judy Garland est apparue dans une trentaine de long-métrages au cours de sa courte carrière.

Certains d’entre eux, comme Le magicien d’Oz (son interprétation de la chanson Over The Rainbow reste un mythe, et sa performance dans le film lui vaudra une statuette spéciale aux Oscars de 1940) ou Une étoile est née, figurent encore et toujours au firmament de la cinéphilie.

A l’heure où l’on s’apprête à découvrir Renée Zellweger sous les traits de l’inoubliable actrice et chanteuse (dans le biopic Judy), OCS vous propose de (re)découvrir quatre de ses plus grands films. Les légendes ne meurent jamais !

LES DEMOISELLES HARVEY 

Dès le 6 décembre  

1946 - De George Sydney, avec Judy Garland, Cyd Charisse, John Hodiak, Ray Bolger A la fin du XIXe siècle, le Far West attire des immigrants venus chercher fortune et vie nouvelle.

Parmi ces pionniers, Susan Bradley, prête à tout risquer se marier avec un homme dont les lettres l’ont enthousiasmée…

Le seul western de Judy Garland, qui lui valut l’Oscar de la meilleure chanson.

 

LE MAGICIEN D’OZ 

Dès le 13 décembre 

1939 – de Victor Fleming. Avec Judy Garland, Frank Morgan, Margaret Hamilton, Bert Lahr

La petite Dorothy grandit dans une ferme du Kansas, sans autre souci que l’acrimonie de la sinistre madame Gulch, qui voudrait la priver de la compagnie de son chien Toto.

Alors que la harpie a réussi à convaincre le shérif de l’aider à confisquer l’animal, Dorothy s’enfuit. Une tornade déferle sur le pays…

 

UNE ÉTOILE EST NÉE

Dès le 20 décembre

1954 – de George Cukor. Avec Judy Garland, James Mason, Jack Carson

Norman Maine, un acteur vieillissant et alcoolique, découvre une jeune chanteuse nommée Esther Blodgett et décide d’en faire une vedette.

L’amour les rapproche et après bien des efforts, une étoile naît.

Mais Norman sombre dans la déchéance alors qu’Esther, devenue la célèbre Vicki Lester, atteint les sommets…

Trame efficace, qui sera celle de The Artist bien des années plus tard !

 

LE PIRATE

Dès le 27 décembre

Dans une île des Caraïbes espagnoles, la jeune Manuela est promise par sa tante Inès à un homme riche et influent, Don Pedro Vargas.

Malgré sa richesse, le gentilhomme ne plaît guère à la douce Manuela, qui rêve en secret des exploits de Macoco, pirate insaisissable...

Gene Kelly et Judy Garland au zénith de leur carrière, une mise en scène sublime de Vincente Minnelli, les chansons de Cole Porter : un sommet de la comédie musicale, produit par la MGM.

 

Enfant prodige, rossignol d'Hollywood, mais surtout immense actrice, retrouvez Judy Garland en décembre sur OCS

Article créé le Mardi 10 décembre 2019 - 08:15