Angelyne, mini-série

Portrait d'une bimbo.

Grande, blonde, un physique de pin-up enrobé dans du rose tel un bonbon… Ne vous fiez pas aux apparences et laissez-nous vous présenter Angelyne.

Excentricité, glamour et démesure seront au programme de ce faux documentaire de celle qui est surnommée "L.A. bilboard girl".

screenshot

Années 1980. Rendez-vous à Los Angeles...

Une jeune femme cherche à devenir célèbre et s’offre son image sur un grand panneau publicitaire dans l'unique but de faire sa propre promotion. Cette vision intriguera le public et créera son personnage...

Angelyne est inspiré de la véritable histoire de cette jeune femme n'ayant pas attendu l'existence de la télé-réalité, d'Internet et des réseaux sociaux pour faire la publicité d'elle-même et assouvir sa soif de célébrité. Peu connue en France, Angelyne est en revanche une véritable icône de la pop culture américaine, ses panneaux publicitaires ayant été cités ou parodiés dans des séries aussi anciennes (et culte) que Clair de Lune ou Les Simpson, mais aussi, plus récemment, Futurama ou BoJack Horseman. Elle est d'ailleurs l'une des productrices exécutives de la mini-série.

Développée par Nancy Oliver, connue pour son travail sur des séries aussi reconnues que Six Feet Under, True Blood ou Here and Now, Angelyne réunit un très beau casting : Emmy Rossum, la star de Shameless, assez méconnaissable dans le rôle-titre (dont la transformation physique peut aussi évoquer Katy Perry, ce qui n'est peut-être pas totalement un hasard...), Alex Karpovsky (Girls), Hamish Linklater (Battleship, The Big Short), Martin Freeman (Bilbo dans la trilogie du Hobbit)...
 

Mini-série disponible sur OCS.

zoom image