Message XXX

Annuler

OCS OCS

New York plato TV

L'analyse exclusive et l'actu des médias US en direct de New-York

La TV au pays du payant

Qu'est-ce qui réunit Steven Spielberg, Martin Scorsese, Tom Hanks et Tim Robbins ?

Qu'ont en commun David Simon, Rob Thomas, David Chase et Jerry Bruckheimer ? Tous ces artistes travaillent actuellement pour les chaines premiums du câble américain. Le nouvel eldorado de la TV en ces temps de récession est payant et les séries que HBO, Showtime et Starz développent annoncent une ruée vers l'or.

Cocooning 2.0

urant le dernier trimestre de l'année 2008, alors que les revenus de la télévision gratuite s'effondraient (recul de 9.3% par rapport au dernier trimestre de 2007 d?après TNS Media Intelligence), le secteur du câble augmentait de près de 10% son audience en prime-time (par rapport au 4ème trimestre 2007, source : RPA) tandis que la Pay TV ajoutait plus de 800 000 nouveaux foyers à sa base d'abonnés. L'explication : les américains ont réduit leur budget Sorties (restaurant, week-end, etc.) au profit des loisirs et en particulier de l'Entertainment à domicile (TV, location de DVD, VOD, etc.). Les gourous des médias parlent déjà de Cocooning 2.0. Plus prosaïquement, le succès des abonnements triple-play proposés par les opérateurs de téléphonie a incité les nouveaux entrants à découvrir les chaînes premium. Et les abonnements sont souvent souscrits pour une année entière et rendent fastidieuse une éventuelle résiliation.

Starz s'émancipe

Emmenée par les séries phares de sa rentrée 2008, Californication et Dexter, Showtime a recruté plus de 330 000 nouveaux abonnés sur le dernier trimestre de l'année, portant son parc à 16.5 millions. La chaîne taille des croupières à HBO, le leader de la pay TV en misant sur Nurse Jackie avec Edie Falco (diffusion en juin prochain) et probablement sur le projet de Tim Robbins, Possible Side Effects ou les déboires des propriétaires d'un groupe pharmaceutique.

Starz, une chaine exclusivement consacrée au cinéma il y a quelques années suit les traces de ces deux concurrentes premiums en investissant sur des projets de fiction. Elle a lancé à la rentrée dernière Crash avec Dennis Hopper, série tirée du film éponyme. La chaîne du groupe Liberty Media poursuit sa montée en puissance avec Head Case et Party Down de Rob Thomas, le père de Veronica Mars, deux comédies en diffusion actuellement. Bien qu'elle recense près de 18 millions d'abonnés, Starz souffre d'un vrai déficit de notoriété. Elle est souvent vendue dans des bouquets cinéma et jamais à la carte. Son objectif est donc de renforcer sa notoriété notamment grâce à la saison 2 de Crash et à Spartacus : Blood and Sand, l'adaptation du film de Stanley Kubrick par Sam Raimi. Affranchissement en janvier 2010.

Obama accro à HBO

Mais la surprise vient de HBO. Beaucoup l'avaient enterré six pieds sous terre après la fin de The Sopranos, encouragés par une série de déceptions artistiques (John from Cincinnati par exemple) et d'errements à sa tête. La chaine de Time Warner semble préparer sa renaissance en multipliant les projets les plus excitants du moment et en enrôlant les grands noms de l'industrie. Consécration ultime, le Président Obama a reconnu qu'il avait été un addict de The Wire et que la série Entourage était son péché mignon. Pour la petite histoire, le personnage de Ari joué par Jeremy Piven dans la série est inspiré du frère de Rahm Emanuel, le chef de cabinet d'Obama.

De Casino à Atlantic City

S'il trouve le temps, Obama risque de ne pas rater Boardwalk Empire, un drame sur la naissance dans les années 20 de la ville-casino d'Atlantic City. La série associe Martin Scorsese à la réalisation et Mark Wahlberg à la production. Au casting, Steve Buscemi (Fargo, Reservoir Dogs) et Kelly MacDonald (Trainspotting et la série State of Play). Le pilote est en cours de production pour une diffusion espérée début 2010. Prenons les paris que la série sera un jackpot pour HBO !

Autre projet alléchant parmi la dizaine de pilotes dans les cuisines de HBO, Treme du créateur de The Wire, David Simon. La chronique jazzy de la reconstruction de la Nouvelle Orléans après l'ouragan Katrina suivra un groupe de musiciens. On y retrouvera l'excellente Kim Dickens (Deadwood, Friday Night Lights), et des fidèles de David Simon comme Clark Peters (Damages, The Wire) et Melissa Leo (nommée aux Oscars 2008 pour Frozen River, Homicide).

Et pour compléter la liste de ces projets de haute volée, on citera Ribbon of Dreams pour le retour de David Chase à la télévision après l'épopée The Sopranos. Le titre de la mini-série est tiré d'une citation d'Orson Welles « A film is a ribbon of dreams ». Le projet a pour ambition de narrer rien de moins que l'histoire du Cinéma depuis D.W. Griffith jusqu'à aujourd'hui !

sujets récents

afficher tous les sujets