OCS OCS

New York plato TV

L'analyse exclusive et l'actu des médias US en direct de New-York

La télé en couleurs 1/2

Le tabou des minorités ethniques enfin levé ?

Surprise aux Upfronts ?

Dès lundi prochain les principales chaines américaines accueilleront avec faste à New York annonceurs et agences publicitaires. Elles dévoileront les nouvelles séries 2010-2011 et leur donneront la primeur des grilles de programmes de rentrée. Mi-danse du ventre, mi-foire d'empoigne, ces présentations qu'on nomme Upfronts ont pour but de sécuriser les budgets publicitaires aux travers de deals forfaitaires courant sur l?ensemble de la saison, et non émission par émission.

Mais c'est moins des séries sélectionnées que de leurs castings que pourrait souffler un vent de nouveauté. Premières annonces et bruits de couloir indiquent que la télévision US va prendre quelques couleurs la saison prochaine. Mais cette fois, il ne s'agira pas d'offrir aux minorités des rôles de meilleur ami (dans les comédies) ou de procureur (dans les drames).

Car les cols blancs de la télévision US vont confier aux acteurs et actrices afro-américains, hispaniques, asiatiques ou indiens des rôles principaux dans leurs nouveautés. Quelles qu'en soient les arrière-pensées, cette tendance arrive au moment même où les américains répondent au Census 2010, recensement décennal de la population qui verra probablement la part (majoritaire aux deux tiers) des « caucasiens » se réduire au profit des autres groupes ethniques.

NBC, More Colorful


Le slogan « More Colorful » lancé en septembre 2009 faisait plus référence aux couleurs bariolées de l'emblème de NBC, le paon, qu'au métissage de son antenne. Pourtant il semble que la chaine prépare une saison 2010-2011 « plus colorée » que jamais.

Elle vient d'annoncer quelques jours avant la concurrence six des nouvelles séries qui rejoindront sa grille la saison prochaine. NBC profite ainsi du relatif calme médiatique pour lancer son buzz. Il faut dire que la chaine a beaucoup à se faire pardonner et tout à prouver : elle s'est littéralement pris les pieds dans le tapis l'automne dernier en misant tout sur le talk show de Jay Leno avec l'insuccès que l'on sait. Rachetée fin 2009 par le géant du câble Comcast, et après s'être refait une (petite) santé à la mi-saison avec la série Parenthood et le show The Marriage Ref de et avec Jerry Seinfeld, la chaine joue gros cette année et a besoin d'un peu de fraicheur. Deux des six nouveautés semblent miser en partie sur les minorités ethniques pour y parvenir.

Première série annoncée par NBC et à ce titre symbole de l'axe de communication choisie par la chaine, Undercovers a la particularité d'être un hit quasi-assuré (merci J. J. Abrams) et d'offrir les rôles principaux à deux acteurs d'origine africaine, Boris Kodjoe et Gugu Mbatha-Raw. Ils y incarnent un couple d'espions retraités qui vont reprendre du service dans ce mash-up entre Mr et Mrs Smith et Alias.

Abrams avait déjà eu le souci d'intégrer des minorités visibles dans le casting de Lost mais c'est la première fois qu'une série de cette envergure ne présente aucune tête d'affiche « caucasienne », puisque c'est le terme correct aux Etats-Unis pour définir les blancs.

Comédie, la route de l'Orient

Pour enfoncer le clou, NBC a également commandé une demi-saison de la comédie Outsourced. Sorte de The Office à Bangalore, elle suit une équipe de télé-opérateurs indiens et leur manager, un américain moyen expatrié de force au pays des saris. Il n'est pas certain pour autant que le thème de la délocalisation parvienne à dérider l'Amérique et on attendra de voir le pilote pour se prononcer sur Outsourced.

Les comédies utilisent souvent le ressort du décalage culturel incarne par un étranger  généralement étrange : cela a plutôt réussi à la Fox avec le mythique Fez de That 70's show qui a plus d'un point commun  avec Raj de The Big Bang Theory (CBS), à commencer par un gout vestimentaire improbable et quelques soucis de communication avec les femmes. Raj devient muet lorsqu'il doit s'adresser à une jeune femme...

A l'instar de NBC, Fox pourrait tenter l'aventure indienne avec Nevermind Nirvana, une chronique familiale d'immigrants indiens dont les deux fils assimilent vite la culture américaine, au désespoir de leurs parents.

L'immigration est décidément un sujet en vogue dans les comédies. ABC a dans ses cartons la série Funny in Farsi de Barry Sonnenfeld, l'adaptation de l'autobiographie d'une jeune iranienne qui s'installe avec ses parents à Newport au début des années 70. Développé initialement pour la rentrée de septembre 2009, le show n'a pas la plus forte cote en ce moment et pourrait tout aussi bien tomber dans le cimetière des pilotes ou atteindre le Nirvana, soit une place dans la grille de septembre.

Le Drame, dernière frontière

CBS ne se contente pas de mettre en avant des minorités dans les comédies. Elle est depuis longtemps le network le moins farouche sur le sujet des castings multiethniques dans les séries policières. En confiant notamment à Laurence Fishburne le premier rôle de CSI après le départ de William Petersen ou en lançant L.L. Cool J dans le spin off de NCIS la saison dernière.

Cette saison, elle envisage de commander le spin off de Criminal Minds dont la tête d'affiche a été confiée à Forest Whitaker. La série devrait vraisemblablement se retrouver dans la grille de rentrée même s'il semble que le pilote a déçu chez CBS.

CBS va devoir également se prononcer rapidement sur Chaos et faire peut-être le bonheur de Freddy Rodriguez acteur d'origine portoricaine vu dans Ugly Betty (ABC) et Six Feet Under (HBO). Il y incarne un agent de la CIA qui va devoir se confronter à la bureaucratie fédérale pour faire justice.

De son coté, Fox va très bientôt faire un sort à Breakout Kings, où des taulards repentis se mettent au service de la Loi. Le show créé par deux anciens scénaristes de Prison Break bénéficiait il y a encore quelques jours d?une forte cote. Le rôle principal reviendrait à Laz Alonso, vu en Na'vi dans Avatar et en furieux dans Fast & Furious 4.

Pour The CW, Nikita est d'origine asiatique et se nomme Maggie Q. Le remake de la série devrait très probablement trouver sa place dans la grille à la rentrée de septembre.

Ce qui ne sera pas forcément le cas de Rough Justice dont NBC contemple le destin. L'acteur principal d'origine portoricain Jimmy Smits y est comme toujours excellent. Le hic est que cette série est produite par... Conan O'Brien, qui n'est plus vraiment en grâce chez NBC. Pour ceux qui ont raté les épisodes précédents, après avoir allègrement et régulièrement conspué son employeur à l'antenne, l'animateur du Tonight show s'est fait viré par NBC en janvier dernier contre un énorme chèque de 33 millions de dollars.

Mais en matière de télévision, il ne faut jamais dire jamais, car la seule couleur qui importe est celle du Dollar.


Vincent Gaume

(à suivre)


Mis à jour le 15 avril : Rendons grâce à NBC qui a finalement commandé Rough Justice de Conan O'Brien avec un nouveau titre. On retrouvera donc Jimmy Smits la saison prochaine dans Outlaw.

sujets récents

afficher tous les sujets