OCS OCS

New York plato TV

L'analyse exclusive et l'actu des médias US en direct de New-York

Janus Horribilis

Si le corps médical se penchait sur les networks américains, le diagnostic pour Fox ressemblerait à « schizophrène, en progrès ». La chaine de News Corp. offre traditionnellement un double visage, dont l'aspect varie selon les saisons. De septembre à décembre, elle sombre dans la déprime et ses shows sont à l'unisson. Puis vient janvier et elle retrouve enfin le sourire avec American Idol. Mais la saison prochaine, FOX promet de soigner sa cyclothymie... par la Danse.

En septembre dernier la grille de Fox était bien sombre. S'y cotoyaient des fugitifs en cavale (Prison break), des robots misanthropes (Terminator), des dictateurs gastronomes (Kitchen Nightmares). Les pères de famille s'y faisaient humilier par des écoliers (Are you smarter than a 5th grader ?). La police s'épuisait à pourchasser des fuyards alcoolisés (Cops) et des tueurs en série (America's most wanted). Le seul réconfort de la chaine venait des comédies du dimanche (Les Simpson, Family Guy, etc.) et du bon docteur House, qui est tout sauf un boute-en-train. Bref, comme chaque année à l'automne, FOX déprimait.

Et l'audience du network ne risquait pas de le dérider : environ 7,5 millions de téléspectateurs chaque soir durant les 4 premiers mois de la saison 2008-2009. Pas glorieux et malheureusement habituel. Depuis plusieurs années, la chaine lutte durant la première partie de la saison avec NBC pour la 3ème place derrière CBS et ABC et bataille pour séduire les moins de 50 ans.

Une grille très folklorique

Et soudain American Idol

Puis vient janvier, et American Idol. Dès lors, FOX retrouve le sourire. Les semaines passant, elle se déride et se prend même à chantonner avec les 25 millions de téléspectateurs qui suivent l'émission tous les mardis et mercredis. Pas une semaine ne s'écoule sans que son audience moyenne hebdomadaire ne passe sous la barre symbolique des 10 Millions de téléspectateurs, ni que les 18-49 ans ne s'agglutinent autour d'elle. Au printemps, radieuse, FOX retrouve son assurance. Elle chante son leadership à pleins poumons et plastronne à coup de communiqués de presse. Les oreilles encore valides sont rabattus par la litanie des classements : 1ère sur les 18-34 ans, 1ère sur les moins de 50 ans, le show No1 aux US, 1ère sur les 25-54 ans, etc. Seul le titre sur l'ensemble du public lui échappe.

Seulement, l'automne va (probablement) revenir cette année et Fox veut tordre le coup à sa cyclothymie. D'autant que American Idol montre des signes de fatigue. Simon Cowell, le juge emblématique et un brin sadique laisse (de nouveau) entendre qu'il pourrait quitter le show. Certes le télé-crochet domine toujours la compétition de la tête et des épaules mais la saison vient de se conclure sur le plus faible score depuis le lancement du show : 28,8 millions de téléspectateurs et 10 points d'audience sur les 18-49 ans. L'an passé, ils étaient 1,6 millions plus nombreux et le taux d'audience sur cible était de 11%.

Une grille de challenger

Certains vendraient leur Jay Leno pour de telles audiences mais Fox ne s'en satisfait pas tout à fait. Elle sait que la production a multiplié cette année les dispositifs pour corser la dramaturgie du show, notamment en enrôlant une quatrième juge, et que le plateau des apprentis-chanteurs était particulièrement relevé. Il sera vraisemblablement dur de faire mieux l'année prochaine.

Le 18 mai dernier le network a donc ouvert ces Upfronts dans la peau du leader. Mais la nouvelle grille dévoile en creux un comportement de challenger : la multiplication des nouvelles séries (6 contre 4 la saison dernière) en est un signe et les coups de programmation que Fox va tenter en sont la preuve.

La grille 2009-2010

sujets récents

afficher tous les sujets